La Recyclerie d'Elne : Redonner vie aux objets usagés et un nouveau souffle à l'emploi

15 juin 2022

Vous êtes ici

Pouvez-vous vous présenter ?

RC : Je suis Roger Carrere, le président de la recyclerie. Avec Mélanie et d’autres membres, nous sommes à l’origine de la recyclerie, qui a ouvert ses portes en décembre 2016.

MO : Je m’appelle Mélanie Olive et je suis la directrice de la recyclerie depuis décembre 2016.

Pouvez-vous décrire votre entreprise, votre activité en quelques mots ?

Après trois années d’existence, l’association chantier d’insertion a rapidement développé ses activités qui sont :  la collecte des encombrants, les collectes sur rendez-vous, les apports volontaires. À partir de ces récoltes, nous trions les déchets, et les transférons dans des ateliers pour la rénovation. (mobilier, 3E) D’ailleurs, nous avons deux ateliers qui sont plutôt récents, qui concernent le cycle (vélo) et la déconstruction. 

Quelles sont les motivations qui vous ont poussé à créer une entreprise d’insertion ?

En raison de notre développement en 2019,  la DREETS nous a demandé de réfléchir à une évolution. C’est ainsi que nous avons travaillé avec un DLA. Grâce à celui-ci nous avons pu être éclaircis sur le futur de la recyclerie, notamment si nous devions devenir une entreprise d’insertion ou si nous devions associer les deux statuts (ACI et EI). Après réflexion, nous avons fait le choix de créer une entreprise d’insertion, le 1er janvier 2021. Aujourd’hui nous avons une partie qui est un chantier d’insertion et une autre qui est une entreprise d’insertion. Nous avons décidé de dédier certaines activités à l’entreprise d’insertion comme la collecte d’encombrants, la collecte à domicile et les déménagements solitaires.

Quels sont vos projets ? Avez-vous un projet de création de nouvelle activité ? 

Tout d’abord, il fallait que nous atteignions un résultat financier positif sur l’ensemble des associations en 2021. Aujourd’hui, nous avons atteint cet objectif ! En 2022, nous travaillons avec un encadrant technique et un salarié en insertion supplémentaire, donc nous sommes 4 salariés au total. Sur le plan territorial, nous avons développé notre activité avec l’acquisition de nouvelles communes dans le cadre d’un marché public. En effet, nous sommes conventionnés avec la ville de Perpignan Méditerranée, la communauté Sud Roussillon et la communauté d’Aspe, pour collecter les déchets en déchetterie . 

Pouvez-vous partager une belle histoire de votre entreprise (une sortie positive…) ?

Des belles histoires nous en avons ! Je prends l’exemple que nous avons eu avec trois de nos salariés.  Ce sont des personnes qui venaient de parcours différents et difficiles, qui sont venus chez nous en tant qu’agent en insertion, et qui sont aujourd’hui encadrant en contrat CDI au sein de notre structure.

Nous avons aussi des personnes, qui grâce à l’association, ont pu se former et  intégrer des formations qualifiantes. Aujourd’hui, ils travaillent dans le domaine privé en CDI

 Pourquoi avoir choisi d’adhérer à la FEI Occitanie ?

Quand nous avons obtenu le DLA , nous avons souhaité obtenir davantage d’informations sur le sujet. C’est ainsi que Mme. Jeanjacques est venue nous rencontrer afin de nous apporter un soutien technique. Nous avons trouvé cette démarche très intéressante. Après un an de réflexion, nous avons décidé d’adhérer à la fédération. Nous pensons que la fédération peut nous apporter une aide technique ainsi qu’un soutien pour le développement de l’entreprise sur le long terme. 

 Êtes-vous présents sur les réseaux sociaux ? Lesquels ?

Oui, nous sommes présents sur Facebook principalement où nous comptabilisons environ 10k abonnés à ce jour. Vous pouvez aussi nous retrouver sur Instagram. 

 

En savoir +