D’une envie à un réseau leader sur son marché !

23 janvier 2017

Vous êtes ici

La naissance d’ENVIE

Le concept fondateur d’Envie est né à Strasbourg. C’est l’histoire de rencontres, d’amitiés, de valeurs partagées et de solidarité.
Alors qu’Emmaüs Strasbourg se trouve confronté à des problèmes de qualité et de garantie sur l’électroménager mis en vente ou à disposition de familles modestes, un groupe de travailleurs sociaux cherche à monter une activité pour créer de l’emploi en insertion.
Emmaüs va fédérer un groupe et accompagner financièrement et matériellement un projet innovant : récupérer des déchets d’équipements électroménagers, les réparer et les vendre. Les bases d’une économie circulaire et solidaire sont posées et  Envie voit le jour en 1984.

Le développement

Aujourd’hui, il existe plus de 50 sites en France. Ils ont su diversifier leurs activités, notamment grâce à la législation européenne sur les DEEE (Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques)  fondée sur le principe de responsabilité élargie des producteurs entre en vigueur en France et reposant sur le traitement global des déchets.

Depuis 2006, Envie a plus que doublé son effectif humain pour atteindre aujourd’hui plus de 2500 salariés dont près de 2000 en insertion. Envie représente 33% des activités du marché en France.

Et à Toulouse

Le site de Toulouse créé en 2000 connu une période difficile après la catastrophe d’AZF en 2001. En effet, le principal partenaire d’Envie, Darty a été soufflée par l’explosion et a dû fermer son magasin pendant plus de 3 ans. Durant cette période, il avait même été question de fermer le site de Toulouse.

Mais c’était sans compter sur la détermination de Franck Zeitoun qui a repris les rênes de Envie Toulouse en 2005. Fort de ses expériences précédentes à Envie Saint Etienne et Envie Clermont Ferrant, il est arrivé à Toulouse avec des projets et des idées plein la tête. Depuis le site de Toulouse a plus que rattrapé son retard puisqu’il compte parmi les 3 plus gros sites français.

Envie  à Toulouse est composé de 2 structures autonomes.

Envie Toulouse créée en 2000 répare et commercialise plus de 5 000 appareils électroménagers par an. Ces appareils électroménagers sont collectés grâce à  plus 200 points de collecte, tous les magasins de DEEE (Darty, But, Boulanger, Carrefour, Leclerc …) mais aussi toutes les déchetteries, répartis sur l’ensemble du territoire de la Haute Garonne et du Tarn.

L’équipe est composée de 32 salariés dont 19 en insertion.

Envie 2 E créée en 2005 s’occupe spécifiquement de la collecte de DEEE mais aussi du traitement des écrans à tubes cathodiques et des écrans plats. Cette entreprise compte une centaine de salariés

Son activité est complétée par sa filiale Envie AFM spécialisée sur la dépollution du petit électroménager.

Une équipe logistique est composée de 12 chauffeurs permettant le rapatriement des DEEE vers les deux sites Envie et la livraison des appareils vendus.

 

La formation des personnes en CDDI, la clé de la réussite.

Envie Toulouse développe une véritable stratégie de formation à destination des salariés en insertion. Compte tenu de ses effectifs, les formations sont directement organisées dans les locaux d’Envie par les organismes de formations et/ou les partenaires.

Au-delà de ces formations sur mesure, en lien avec le secteur d’activité adaptés aux besoins de chacun, En 2017, l’accent va être mis sur le Français Langue Etrangère (FLE) Et sur l’usage de l’outil informatique. La maitrise de la langue française et du numérique sont des clés de réussite pour une insertion durable.

Enfin, à raison de 2 fois par mois et de 6 participants au maximum, des ateliers techniques réalisés par les encadrants sont proposés sur le temps de travail.

Cette politique volontariste en matière de formation et les compétences développées par les salariés au cours de leurs CDDI permettent d’obtenir des taux de sorties positives au-dessus des moyennes nationales. Ainsi, nombre d’entreprises, y compris hors de l’ESS, sont pleinement satisfaites des salariés qu’elles recrutent à l’issue de leur passage au sein d’Envie Toulouse.