B2I, la seule ETTI des Hautes-Pyrénées.

14 mars 2017

Vous êtes ici

Bienvenue à Bigorre Intérim Insertion « B2I », nouvel adhérent de la fédération des entreprises d’insertion Occitanie

B2I, la seule ETTI des Hautes-Pyrénées.

Bigorre Intérim Insertion, est une entreprise de travail temporaire d’insertion ETTI, sous le statut associatif. Elle est implantée dans les Hautes - Pyrénées depuis 2000, avec son siège social basé  à Tarbes et deux antennes, une à Lourdes et l’autre à Lannemezan. Aujourd’hui, Bigorre Intérim Insertion possède un réel ancrage territorial et joue un rôle économique indéniable. L’entreprise a su développer des partenariats multiples avec les prescripteurs, les décideurs publics, les entreprises, les branches professionnelles, les organismes de formations et les intervenants sociaux. 

Elle fait partie d’un ensemblier avec une association intermédiaire AI et une association de service à la personne SAP. Cet ensemblier permet une prise en charge des personnes en insertion professionnelle dans un parcours plus riche et cohérent.

Le cœur de métier de B2I :

B2I est une ETTI généraliste. Son portefeuille client est constitué de 63 entreprises.

L’équipe :

L’équipe de permanents est dirigée par Marianne Cousinet, arrivée en septembre 2016. Elle travaillait précédemment chez IDEES Intérim Toulouse également ETTI, elle connait donc bien ce secteur d’activité.

Mathieu HERMET, chargé de clientèle et d’insertion est en charge du développement des relations avec les entreprises. Il fait le lien entre les besoins des entreprises et les profils, les compétences et les attentes des intérimaires et permet ainsi de faire émerger les actions de formation nécessaires à une meilleure adéquation.

Clémence HAMON, Conseillère d’Insertion Professionnelle. Outre sa mission d’accompagnement à la construction d’un projet professionnel, elle intervient également sur la levée des freins sociaux d’accès à l’emploi. Comme souvent en territoire rural, Clémence a observé que l’un des principaux freins est la mobilité. Elle travaille donc en étroite collaboration avec une association « We Moov » pour apporter des alternatives au réseau de transports collectifs peu développé en Bigorre et ainsi faciliter les déplacements quotidiens sur le territoire des Hautes-Pyrénées. Elle aide les publics en situation de fragilité à accéder et/ou se maintenir dans l’emploi et la formation.

Enfin, Nathalie BOURDA secrétaire comptable de B2I, joue un rôle clé en assurant le lien entre les différents membres de l’équipe et l’interface avec les intérimaires et les clients.

Et son Président, Monsieur Francis PETIT.

Le bilan 2016 :

L’année 2016 a été une année de consolidation avec une augmentation de l’activité globale passant ainsi, de 22,43 ETP en 2015 à 28,59 ETP en 2016. « Notre offre d’insertion a donc pu concerner autant de personnes qu’en 2015 mais avec un nombre d’heures nettement plus importants : 110 intérimaires mise à disposition en 2016, dont 61 nouveaux intérimaires, pour un temps de travail moyen annuel de 416 heures contre 327 heures en 2015. » précise Marianne Cousinet la directrice de B2I

Elle a également pu observer une nette augmentation du nombre d’heures réservées à l’insertion dans les marchés publics avec (13 500 heures en 2016 soit pratiquement le triple par rapport à l’année précédente (5 262 heures en 2015),

Plus de la moitié de ces heures « clausées » ont été réalisées sur le chantier du CROUS

« En fin d’année 2016, nous avons mis en place une veille systématique sur les appels d’offre et sollicitations de nos clients et prospects afin de les accompagner sur une réponse qualitative. Cette anticipation devrait nous permettre un accompagnement optimisé : construction du parcours, montée en compétences… »

Un accent particulier est mis sur le suivi social

En 2016,  63 nouveaux salariés ont pu être accompagnés par B2i.

Ces salariés ont été accompagnés sur la résolution des problématiques extraprofessionnelles, sur la construction du parcours et l’élaboration d’un projet professionnel ainsi que dans l’emploi. Au total en 2016, ce sont  110 personnes sous agrément IAE, dont 16 personnes résidantes dans les quartiers prioritaires de la ville, qui ont pu réaliser près de 48 000 heures de travail.

Cet accompagnement a permis 53 sorties dans l’emploi ou l’accès à la formation

Des rencontres trimestrielles avec Pôle Emploi et la participation aux Comités Techniques d’Animation ont permis de construire un partenariat fort

Enfin, dans une volonté permanente d’amélioration des pratiques dans l’accompagnement des personnes en parcours, des formations à destination des salariés permanents sont programmées en 2017

Les perspectives :

« L’un des objectif principaux pour 2017 est de diversifier l’activité. Nous souhaiterions travailler davantage dans le secteur industriel, dans la logistique, mais aussi dans le commerce et les services pour toucher d’autres catégories de publics et ainsi proposer une offre d’insertion plus équilibrée. » nous explique Marianne Cousinet.